• Mon gentil hébergeur m'informe qu'il ne me voit plus des masses. Y faut dire que pendant quelques mois, ma contribution fut journalière... Et pis, décortiquer les inepties des politiques ça a fini par me casser les c....es ! Alors je suis reparti sur l'écriture de mon manuscrit SMdlS, au départ roman, puis scénar de BD, puis roman... Cette fois-ci étant la bonne puisque j'ai écrit le mot "FIN" sur ma dernière page, sans dépendre de graphistes capricieux... Donc, j'attaque la correction. Passque c'est pas le tout de pondre du texte, il faut le rendre lisible. Donc, cent fois sur le métier remettre son ouvrage. J'ai réalisé la maquette de la couverture. Elle me plaît. Maintenant y'a pas que moi qui décide du choix non plus... mais je pense qu'avec des bandeaux titres et nom d'auteur en rapport, ça devrait attirer l'amateur de polar. Si quelqu'un a un avis, je suis preneur...

    SALE MINE DANS LA SALINE - LE ROMAN


    6 commentaires
  • Je sors de ma retraite de La Saline avec un titre qui me rabaisse au niveau de certains journaleux ou hommes de spectacle (!) qui emploient des qualificatifs limites pour critiquer les politiques. Mais celle-là, elle était gratinée : imbue de sa personne, suffisante à en puer, se raccrochant désespérément à ses souvenirs d'alcôve, la reconnaissance du slip du mou de Corrèze (pas si mou : 4 enfants !). Écologiste mon cul, comme dirait Zazie. Brèfle, elle dégage. Et à part Pôle Emploi, il ne lui reste plus qu'une seule solution pour se faire du fric, sans se creuser les méninges (inexistantes) mais en sachant jouer des maxillaires et des gambettes... Direction Bois de Boulogne...

    ADIEU CONASSE !


    votre commentaire
  • Ben oui ! Ce journal ne sait plus faire que de la merde !  Je précise c'est pas le Canard, volatile qui plane haut dans le ciel, c'est l'autre, qui commence également par un C mais qu'on évite (quand on peut) sur les trottoirs. Justement je viens de trouver le dernier numéro du 10 mai.

    LE PAPIER CUL DU MERCREDI


    votre commentaire
  • Depuis une semaine, c'est navrant, désolant voire désopilant tous ces journalistes, artistes, sportifs, politiques et autres people qui écrivent, déclarent, éructent qu'il ne faut pas voter Marine, la petite cousine de Pétain ! Mais voter Macron qui est, il me semble, le fils putatif d'Hollande ! Alors quoi ? Vote blanc ? Abstention ? Je me bidonne en lisant les "déclarations" de certains "ténors", X Bertrand en tête qui tire sur l'alliance NDA- MLP... Et lui, il n'a pas magouillé, peut-être ? Et Estrosi idem ! Ces deux guignols acceptant sans ciller les voix du PS pour délester le FN des deux régions, Hauts de France et Paca, qu'il était quasi-certain de remporter. Aucune conclusion à tirer de cet article sur ma position électorale : je suis, depuis ma première couche-culotte, Gaulliste viscéral et nouvel adepte du pastoral béarnais... Je l'ai écrit sur l'article juste en dessous mais comme je radote, moi z'aussi j'en rajoute une couche : le Français a horreur qu'on lui matraque des consignes de vote, surtout venant de charlots  prêts à baisser leur froc dès que le vent tourne. Et qui l'ont déjà fait .


    votre commentaire
  • Y'aura pas de vignette, j'ai pas le temps. Souvenez-vous, il n'y a pas si longtemps, le PSG avait étrillé le FCB. Tout était plié, les pronostics allaient bon train. Moi, j'étais parmi les 28% de sondés qui croyaient encore à la victoire des Blaugranas (article un peu plus bas dans ce blog) et qu'arriva-t-il ? Faut jamais se bercer de trop de confiance, en politique comme en foot. Et pour reprendre l'adage : "ne jamais fourguer la peau de l'ours avant de l'avoir flingué !". Rendez-vous le 7 mai à 20 heures car le Français déteste qu'on lui impose son choix !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires