• LA RIVIÈRE DÉBORDE, LES CONNERIES SURNAGENT.

    J'ai passé une partie de la matinée de lundi sur mon PC, devant BFM TV, pas par voyeurisme mais pour soutenir, du moins moralement, tous les habitants de l'Aude, département cher à mon cœur, frappés cruellement, une fois de plus dans leur vie familiale. Et j'ai entendu une connasse (désolé) de présentatrice répéter 10 fois par minute, en commentant les images de l'hélico, qu'il s'agissait d'images spectaculaires (!) J'ai hurlé devant mon écran NON MADAME IL S'AGIT D'IMAGES DRAMATIQUES ! Où est le spectacle devant une telle désolation ? Ensuite, commentaires sur l'alerte Météo France trop tardive. Déclenchée plus tôt, les habitants auraient fuit, d'accord, mais à leur retour, les maisons, les rues, les voitures auraient été pareillement dévastées. Et pour finir les "y faut qu'on..." des politiques. Ah ça, ils s'y connaissent en cons ! Les causes de tous ces cataclysmes, elles sont à rechercher depuis 40 ou 50 ans. Depuis le remembrement : plus de haies, de fossés, de talus, d'arbres. Ajouter les rivières mal entretenues et un bétonnage à outrance, surtout en zone inondable. Les coupables, c'est qui ? Un peu tout le monde, élus, promoteurs, acheteurs de maisons individuelles, la désertification des campagnes, la disparition des agriculteurs... Et ça va continuer. Chacun y va de son vœu pieu pour que ça change. Dès que l'émotion sera retombée, que les plaies seront pansées (pas cicatrisées, pour ça, il faut beaucoup de temps) eh ben tout continuera comme avant : la pluie pourra tomber, les rivières déborder et les habitants pleurer.


  • Commentaires

    1
    Faraud Yves
    Jeudi 25 Octobre à 11:43

    Si j'étais poète (ce n'est malheureusement le cas...), je produirais une ode à l'Aude, région qui m'est chère aussi, où j'ai vécu plusieurs années, tatant de la baudruche ovale. J'ai une pensée solidaire pour ceux qui ont perdu des êtres chers et bien entendu, je relaie largement le lien pour leur apporter une aide matérielle vu les dégats importants provoqués par cette catastrophe. D'autre part j'adhère totalement à votre réaction.

    (nous nous sommes rencontrés au centre de loisirs du CE SNCF à Périgueux où je représentais la Mutuelle Entrain)

    2
    Jeudi 25 Octobre à 15:41

    Bonjour et merci. Je garde effectivement un excellent souvenir de cette journée et c'est très bien de relayer le lien de soutien. À un de ces jours, peut-être.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :